Que penser de ING Direct?


Depuis quelques années, les banques traditionnelles sont délaissées par beaucoup au détriment des banques en lignes. Si vous êtes dans le domaine du trading, il est évident que vous en connaissez plusieurs. L’une des plus populaires de ces structures virtuelles est sans aucun doute, ING Direct. Elle attire des centaines de nouveaux clients chaque mois.

Cela est sans aucun doute un signe qu’elle est assez profitable, et a certainement plusieurs avantages. Cependant, il vaut mieux en avoir le cœur net. Pour ce faire, nous avons fait quelques observations et sommes en mesure de vous parler au mieux de cette banque en ligne.

Une banque en ligne: c’est quoi?

Avant tout, il est important de vous situer par rapport au concept même de la banque en ligne. En effet, il s’agit de structures financières totalement virtuelles pour la plupart, offrant presque les mêmes services que les banques traditionnelles connues. À leur niveau, tout se passe en ligne, à travers des SMS, sur des applications mobiles.

Les avantages sont nombreux avec ces banques. Pour commencer, nous avons le prix. Avec elle, plus besoin de dépenser pour la plupart des transactions. Ce qui vous fait économiser énormément. Il y a aussi la disponibilité et le fonctionnement 24 h/24 h. Cela vous permet de faire vos opérations sans craindre les heures de fermeture des banques.

ING Direct: la première de tout

Dans le classement en fonction de la date de création, ING directe est la banque en ligne la plus ancienne. C’est en cela qu’elle est la première de toutes. D’ailleurs son ancienneté, se ressent bien au niveau de ses différents services. Elle a été mise au point en 1997, par ING Canada, une des branches du géant groupe néerlandais du secteur des finances, ING Groups.

Elle est installée quelques années plus tard en France, précisément en 2000. Depuis ce temps, elle s’est améliorée au fur et à mesure et dispose aujourd’hui de la majorité des services que peuvent offrir les banques traditionnelles.

ING Direct: la banque pour tous

La popularité et l’influence de cette banque en ligne ne sont pas qu’une question de dénomination. En réalité, ING Direct et ses avis sur ce site en est là, à cause de sa philosophie de base. Elle veut être ouverte à tout le monde, afin de permettre à chacun de disposer de son compte en banque. Ceci, tout en profitant de ce qu’il y a de mieux en matière de service bancaire.

C’est d’ailleurs pour cette raison que tous ces différents services sont accessibles facilement. Tout d’abord, pour vous inscrire, vous n’avez pas besoin de vous déranger. Il suffit de vous rendre sur la plateforme de la banque, puis de remplir le formulaire d’inscription. Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Il vous sera tout de même demandé un peu plus tard quelques documents, à envoyer numériquement. Cela permettra de justifier que vous avez un revenu régulier, de 1200 euros tout au moins par mois. Une fois inscrit, vous recevez 80 euros comme cadeau d’inscription. Il n’y a aucun frais pour la tenue de compte, et les transactions ne sont pas facturées, ainsi que beaucoup d’autres services. Une gratuité totale à la limite.

ING Direct: la carte bancaire idéale

Il est vrai que l’attribution de la carte bancaire est une chose que la majorité des banques en ligne font. Toutefois, la particularité avec ING Direct est le type de carte qu’elle donne. En effet, dès l’inscription et la justification de revenus, vous avez droit à la Golde MasterCard.

Cette carte bancaire orientée haute de gamme, est la seule carte que propose cette banque en ligne à ses clients. De quoi leur permettre d’avoir certains privilèges. Surtout, s’ils sont dans des activités nécessitantes des transactions à l’international.

ING Direct: une utilisation aisée

Vos attentes en matière de banque totalement virtuelle ne peuvent être mieux comblées. Cette banque a mis sur pied une plateforme assez dynamique, qui facilite grandement la tâche aux utilisateurs. Vous pourrez installer l’application mobile sur votre smartphone et consulter votre compte depuis n’importe quel emplacement.

La banque en ligne dispose également d’un service de notification par SMS. Une fonctionnalité assez utile et pratique. Le service clientèle est totalement disponible pour répondre aux différentes préoccupations des clients en tout moment. Peu importe l’heure.

Les inconvénients de Boursorama


Parmi les banques en ligne, Boursorama n’est pas du tout des moindres. Très connus pour être une banque assez avantageuse et sécurisée, elle permet à ses milliers de clients, de profiter du meilleur de la banque en ligne. Il se pourrait tout de même qu’elle ait des limites.

Pas de conseiller personnel

La gestion d’un compte en banque est plutôt complexe. Pour s’en sortir, les clients et les débutants en particulier ont besoin de l’avis des experts en la matière. C’est pour cela qu’il existe des services de conseiller personnel au niveau de certaines banques. Une chose qui manque au niveau de Boursorama.

Cherté de la gestion du contrat d’assurance vie

L’autre désavantage au niveau de Boursorama est bien celle-là. Parmi les services bancaires les plus prisés, nous avons l’assurance vie. Les frais en ce qui concerne cette fonctionnalité, sont plus ou moins élevés. Un état de choses qui n’est pas vraiment favorable pour beaucoup de personnes.

 

 

Les avantages de Fortuneo


Fortuneo est l’une des banques en ligne les plus importantes en France. Les raisons de son statut actuel sont certainement ses nombreux avantages. Afin de vous donner quelques raisons de la choisir, voici certains atouts de cette banque.

L’ouverture à tous

Fortuneo se positionne comme une banque en ligne assez ouverte. En réalité, peu importe votre statut, vous pouvez bel et bien avoir un compte dans cette banque. Il suffit d’en avoir la volonté, et d’avoir un revenu régulier. Le montant importe peu. Vous pourrez vous inscrire facilement et gratuitement sur la plateforme numérique de la banque ou encore acheter des actions.

La MasterCard

L’un des atouts pour lesquels cette banque en ligne attire beaucoup de monde est, la MasterCard. Contrairement à ses concurrents, elle n’exige pas un revenu d’au moins 1000 euros. Une fois inscrit, vous avez la possibilité de disposer de cette carte qui est d’une grande valeur. De quoi faire vos transactions à l’international en toute quiétude.

Analyse de l’Action Peugeot

 

Analyse de l’Action Peugeot


Peugeot renommé désormais PSA (Peugeot SA) est le deuxième constructeur automobile européen derrière l’Allemand Volkswagen même si en France il est devancé dans le cœur des Français par Renault. Globalement le titre se très bien cette année, il aura gagné +22.38% depuis le 1er janvier 2018. D’ordinaire les analystes sont souvent déçus des résultats qu’annonce PSA en comparaison de leurs prévisions mais cette fois-ci, ils ont dû revoir fortement à la hausse leurs prévisions de bénéfices par action (BNA) sur les quatre derniers mois.

Un repli avant un retour à la hausse dans la droite ligne d’une tendance annuelle

Le titre, du fait de sa tendance baissière contenue avec une perte de -2.58% sur la semaine a offert l’opportunité d’intervention autour de 20.2 EUR dont il revient pour coller à son support long terme en données hebdomadaires, situé à 20.67 EUR. Il s’octroie au passage 1.93% sur les dernières 24h alors le CAC 40 clôture à la baisse. Fondamentalement, le titre PSA présente un intérêt à court et moyen terme. Sur les trente derniers jours le titre aura perdu certes 11.1% mais il présente avec sa reprise nette au-dessus de son support moyen terme de 19.41 EUR une perspective technique haussière.

L’action PSA sur optionmag.fr semble définitivement pâtir d’une sous-évaluation puisque l’écart entre ses cours et les objectifs prévisionnels est considérable, l’action pourrait donc s’apprécier en conséquence avec des indicateurs.

PSA présente l’une des trésoreries les plus saine avec un ration valeur d’entreprise par chiffre d’affaires estimé à 0.14 pour cette année.

Si Peugeot devait confirmer en France

Ces bons résultats s’expliquent aussi par la percée de la marque Peugeot sur le marché français qui représente 22% de son chiffre d’affaires ; avec 131 197 véhicules vendus contre 129 622 pour Renault au 10 octobre, c’est bien la première fois depuis 2005 que Peugeot passe ainsi Renault dans l’Hexagone pour les ventes à destination des particuliers. Peugeot présente tous les signes d’une vélocité technique sur les marchés français et européen ou il n’hésite plus à proposer des modèles de gamme. Tant en France qu’en Europe qui génère 50,3% de son chiffre d’affaires, ce sont les Peugeot 308 de 2014 et SUV 3008 de 2016 qui porteraient cette folle croissance. Le lancement de la Peugeot 508 devrait asseoir les velléités offensives de PSA sur un marché européen outrageusement dominé par Volkswagen.

Si Renault avec ses 420 000 véhicules (voitures pour particuliers et utilitaires) demeure le premier constructeur français, il est suivi de Peugeot qui aura vendu 350 000 véhicules, toutes catégories comprises. Les analystes annoncent que ce dernier devrait refaire son retard sur l’ensemble des nouvelles immatriculations d’ici 2020 où les deux constructeurs devraient produire l’un et l’autre autant de véhicules en France.

Une concurrence larguée, et pas qu’en Europe

La bonne santé de Peugeot est quelque peu anecdotique car c’est le seul titre d’un constructeur majeur qui connait la croissance depuis le 1er janvier 2018. Même si sa capitalisation boursière le rapproche plus de Subaru, le titre PSA s’impose devant Toyota qui fait 9 fois sa taille.

PEUGEOT

24.74%

22 120

TOYOTA MOTOR CORP

-9.48%

192 246

VOLKSWAGEN

-15.79%

80 305

DAIMLER

-25.30%

65 402

BAYERISCHE MOTOREN WERKE

-14.21%

55 986

HONDA MOTOR CO LTD

-21.22%

49 938

GENERAL MOTORS CORPORATION

-22.44%

45 586

NISSAN MOTOR CO LTD

-10.88%

37 895

FORD MOTOR COMPANY

-29.46%

35 114

HYUNDAI MOTOR CO

–.–%

25 912

SUZUKI MOTOR CORP

-10.56%

25 844

RENAULT

-15.24%

24 310

SUBARU CORP

-9.58%

22 398

ASTRA INTERNATIONAL TBK PT

–.–%

18 303

TOYOTA INDUSTRIES CORPORATI..

-19.04%

17 170

GEELY AUTOMOBILE HOLDINGS L..

-48.52%

16 066

Quel coût pour une formation en trading ?


Les particuliers n’avaient pas autrefois accès aux marchés boursiers. Ils devraient être organisés en société, plus précisément en multinationales pour avoir part aux échanges de devises. Très tôt, la tendance a changé.

Désormais, tout le monde a accès au trading. Des écoles en ligne ont vu le jour et les écoles de commerce l’incluent maintenant dans leurs offres de formation. Cependant, tout a un coût. Quel coût pour une formation en trading ?

Pour les formations en ligne

La plupart des écoles en ligne ne délivrent que des programmes 100% trading. Tout internaute qui le désire peut s’y inscrire et commencer à spéculer sur les marchés financiers. Les formations sont au début, gratuites. Généralement, elles visent à imprégner le futur trader des petites notions dont il aura besoin pour la suite des cours. Elles peuvent être administrées sous forme de documents à lire, de questionnaires à remplir ou de vidéos.

Lorsque le futur trader décide maintenant de s’engager pour approfondir ses connaissances, il est alors tenu de débourser de l’argent pour que les cours lui soient délivrés. Plus les cours sont approfondis, pointus et denses, plus le coût de la formation est haut. De 100 euros, il peut facilement monter à 1000 euros et parfois plus.

Pour les formations physiques

Les écoles de commerce sont le meilleur autre moyen de disposer de connaissances en trading. Leurs formations sont axées sur la finance, le marketing, le commerce, le management et la gestion. Des modules ayant rapport au trading sont également abordés. Ces écoles délivrent des diplômes reconnus par les plus grandes entreprises en Europe et en Amérique.

Le coût de la formation varie en fonction du niveau où se trouve l’étudiant. À la Haute Ecole de Commerce HEC par exemple, le coût de la formation augmente chaque année. En trois ans, il a pris une hausse de 20%. Il est très exactement de 44000 euros pour cette année universitaire. Il y a trois ans, il était de 36600 euros. Il en est de même pour la majorité des écoles de commerce. Le coût moyen de la formation se situe entre 15000 et 18000 euros.

4 principaux indicateurs dans le secteur du trading


Le trading est une activité très sérieuse. Si vous voulez y faire long feu, et trouver un revenu plus ou moins régulier et intéressant, il y a un certain nombre de choses qui ne doivent pas vous échapper. Nous avons entre autres les indicateurs qui vous orientent dans le travail. Si vous êtes nouveau, vous en aurez forcément besoin. Nous avons choisi 4, qui devrait vous intéresser, afin de vous en faire part. Allons-y pas à pas.

Bandes de Bollinger

Elles sont des graphes qui servent à donner des informations aux potentiels investisseurs sur la volatilité d’un marché. Des bandes de bollinger qui s’écartent indiquent clairement que le marché concerné est devenu plus volatil. Par contre, lorsqu’elles se resserrent, cela veut dire que la volatilité a baissé. Cela permet aux investisseurs de faire des estimations, avant de faire des ventes ou des achats.

Moyenne mobile

Elle est la base même en ce qui concerne les indicateurs en bourse. Ce sont des indications qui permettent d’avoir une idée sur l’évolution d’une action durant une période donnée. Les investisseurs se basent donc sur certaines analyses pour faire des prévisions. Ce qui sans doute oriente mieux les transactions.

Ichimoku

Ce terme est très connu dans le secteur depuis plusieurs années. Il s’agit d’un indicateur d’origine japonaise. Il a été adopté depuis longtemps au Japon, et s’étend de plus en plus, en Europe. Ceci, en raison de son efficacité. Il permet de mieux cerner les fluctuations.

RSI

Celui-ci est aussi très impressionnant en matière d’indication. Existant depuis 1978, il est régi par une limite entre 0 et 100. Il est l’une des plus prisées par les investisseurs, car il permet une meilleure orientation. Grâce à ce graphe, il est facile de déterminer, lorsque les tendances tendent vers le rouge. Si vous êtes débutant, vous devez apprendre à l’interpréter.

5 pas pour réussir dans le trading en ligne


Le trading est un domaine est un domaine qui en intéresse plus d’un, sauf qu’il n’est pas toujours évident de savoir par où commencer. Afin de vous permettre de vous lancer dans le trading avec les meilleures bases, nous vous avons préparé cet article qui indique les différents pas à suivre pour devenir un trader en ligne à succès.

Apprendre les principes théoriques pour le trading en ligne

Pour faire du trading, il est essentiel de connaitre les règles qui régissent le marché. En effet, votre travail consistera en une analyse de celui-ci, afin de pouvoir faire des déductions concernant la manière dont celui-ci va évoluer passé un délai donné. Il est entièrement possible de faire cela, cependant on ne peut que faire des approximations en se basant sur les informations et données qui sont à notre disposition sur un blog de trader indépendant.

Connaitre les principes de base du trading, comme les termes techniques ainsi que les notions, sont la base absolue à apprendre si vous comptez vous lancer dans le trading en ligne. En revanche, ces éléments sont bien plus qu’insuffisants pour que vous soyez convenablement armés pour faire face au métier qui vous attend. Ainsi, il est également conseillé de vous informer en ce qui concerne le monde de la finance, mais aussi des principes de base de l’économie en général, etc.

Mettre les principes en pratique

Une fois que vous disposerez d’un corps de connaissances assez large, vous pourrez commencer vos premiers pas sur les marchés. En outre, il ne faut pas être pressé de commencer grand, et c’est totalement OK de d’abord vouloir évoluer dans le trading à petits pas. C’est d’ailleurs la manière la plus indiquée pour se lancer dans ce domaine, car si vous commencez en investissant toutes vos économies dans un seul trade, vous risquez bel et bien de tout perdre, et de voir votre carrière de trader déjà prendre fin.

Meilleurs signaux et formations trading

Les plateformes de trading proposent généralement la possibilité de créer un compte démo, qui vous offre l’opportunité de jouir de l’ensemble des fonctionnalités de la plateforme en question sans qu’il ne soit nécessaire de mettre de l’argent en jeu. Ce n’est qu’une fois après avoir été assez familier avec la plateforme en question et le monde du trading lui-même que vous pouvez envisager de mettre de l’argent réel dans votre compte.

Concevoir une stratégie

Votre stratégie de trading est l’arme qui vous sera la plus utile en tant que trader. Pour celle-ci, il n’y a pas de modèle spécifique à suivre, chacun érige sa stratégie suivant sa personnalité et ce qui convient à cette dernière. Pour savoir quel type de stratégie de trading convient le mieux pour votre profil, il faut prendre compte de vos atouts et de vos limites, notamment concernant votre manière de gérer le stress.

C’est principalement le facteur le plus important lorsqu’on se lance dans la conception d’une stratégie de trading. Plus vous serez aptes à gérer une quantité de stress, plus il vous sera possible de prendre des risques d’une certaine ampleur. A contrario, si vous avez certains problèmes une fois une quantité de stress spécifique atteinte, il vous est conseillé de doser au minimum la pression, et de faire monter celle-ci graduellement. La différence la plus flagrante concernant les stratégies de trading se basent sur l’horizon de temps, et on retrouve ainsi les day trader, qui tradent sur le court terme, et les swing traders, qui s’intéressent principalement au long terme.

Apprendre l’autodiscipline

Quand on fait du trading en ligne, cela signifie qu’on travaille à son propre compte, et ce n’est pas ce qu’il y a de plus facile, surtout si on manque de discipline. En effet, même si vous êtes plus libres concernant vos horaires, il faudra quand même être sur les marchés au bon moment, dépendamment du type de produits financiers que vous déciderez de trader. Ce n’est pas tout, et il faudra aussi être intransigeant en ce qui concerne la gestion de votre argent.

Il est important de vous imposer des règles qu’il ne faudra pas enfreindre, dont vous assigner des heures dans la journée au cours desquelles vous devrez absolument rester devant votre écran. Il est aussi important de continuer votre apprentissage du domaine, et pensez à inclure cela dans votre emploi du temps quotidien.

Savoir gérer les pertes et les échecs

Les traders qui ne font long feu sont ceux qui ne savent pas limiter leurs dépenses sur les marchés. Plutôt que de couper leurs pertes une fois un seuil spécifique atteint, ils préfèrent plutôt se lancer de plus belle et prendre des risques plus gros afin de se « rattraper ». Or, au lieu de cela, ils perdent encore plus d’argent. Il existe toutefois des mesures qui permettent d’éviter cela, par exemple celle de limiter vos pertes quotidiennes à seulement 4% de votre dépôt initial.

Trader le actions EDF, Thales et Safran

C’est aussi crucial de savoir se relever une fois tombé à terre. Beaucoup de traders ont le moral à bas une fois qu’ils ont perdu trop d’argent, et abandonnent, or cela n’est pas une fatalité. Ils auraient pu tout aussi bien essayer d’apprendre de leurs erreurs.

Pourquoi une formation en trading ?


Le trading est l’une des activités les plus populaires au monde. En effet, les traders se font de plus en plus nombreux au fil du temps. Cela dit, tous n’arrivent pas à se frayer un chemin vers le succès. C’est en raison de cela qu’une formation en trading est indispensable. Néanmoins, il y a une multitude de raisons pour lesquelles, vous devriez suivre une formation en trading, avant de vous y lancer. Voici donc ces raisons !

Le trading : une activité facile et complexe

La majeure partie des traders qui souhaitent s’investir dans cette activité la connaissent sous un aspect : l’aspect simple. En effet, c’est l’aspect le plus présenté en ce qui concerne le trading, surtout le trading en ligne. Ainsi, le trading est vu, et ce, à juste titre, car il vous suffit d’y investir pour vous faire des revenus.

Cependant, il y a un aspect qui n’est pas toujours présenté en cette matière : l’aspect complexe. Comme vous pouvez le comprendre, le trading n’est pas une activité aussi simple. Il est également important que vous puissiez maîtriser tous les aspects de cette activité, car il y a tout un travail à faire pour vous faire des revenus considérables.

Le trading : une multitude de subtilités

Pour autant qu’il vous ait été donné de comprendre, le trading n’est pas une activité à prendre à la légère. Elle comprend de subtilités qui vous permettront d’atteindre vos objectifs. Au nombre de ces subtilités se trouvent les expressions propres à ce secteur et les différents comportements à adopter pour réussir.

Il vous est également indispensable de maîtriser les différents rouages en ce qui concerne les diverses opérations d’échange dans ce secteur. Ainsi, il y a des moments auxquels vous avez la possibilité d’effectuer vos opérations, tandis que d’autres ne vous le permettent pas. Une formation vous permettra donc de déterminer ces moments, afin de vous aider à maximiser vos profits.

Comment s’éduquer au trading en ligne à partir de zéro


Tout le monde ira forcément dire oui à toute proposition sérieuse concernant le fait de gagner facilement sa vie tout en restant chez soi. Il faut simplement rester sur vos gardes quand c’est trop facile ; le trading est une des options qui s’offrent à vous, et vous pouvez effectivement réussir dans ce domaine en partant de rien, mais il ne faut pas croire ceux qui vous disent que les choses vont être aisées pour vous.

Introduction au monde du trading

Le trading est une activité entourée de mystères pour bien des gens, qui n’en connaissent que les graphiques et le fait de devoir prendre des décisions importantes qui mèneront sur de gros gains ou de grosses pertes. Beaucoup pourraient rebrousser chemin rien que vis-à-vis de l’aspect technique, pendant que c’est trop difficile pour eux, or il n’y a rien de si sorcier, dépendamment du type de trading dans lequel vous vous lancez.

En gros, le trading consiste à faire des analyses de l’évolution du cours d’une ou plusieurs valeurs, et baser des décisions d’achats ou de ventes en fonction du résultat de ces analyses. Pour faire de telles analyses, il est essentiel de comprendre certains concepts de base, et une bonne maitrise de ceux-ci. Si des notions en économie et en finance peuvent aider, celles-ci ne sont pas essentielles pour commencer vos premiers pas sur les marchés.

Choix de la plateforme : la clé de réussite

En outre, le monde du trading suit des règles spécifiques, que vous pourrez apprendre en quelques semaines tout au plus. Elles ont toutes en commun de se baser sur une étude des tendances ; celles-ci peuvent être haussières ou baissières, et s’étend sur le long ou le court terme, ou bien cela peut être tout simplement le calme plat. Il existe plusieurs types de produits financiers qu’il est possible de trader, et en général, les traders décident de se spécialiser dans seulement un ou quelques-uns de ces produits.

Créer votre stratégie de trading : entre ichimoku, bollinger et etoro

Au moment de créer votre stratégie personnelle de trading, il y a plusieurs éléments sont à prendre en compte, dont celui de l’horizon de temps et le money management. En se basant sur la durée où des ordres sont maintenus, soit entre quelques secondes jusqu’à plusieurs mois voire années, on classe les types de trading principalement en scalping, day trading et swing trading.

Le money management est important par rapport à la manière dont vous allez utiliser les fonds monétaires que vous ajouterez à votre compte. Plus vous disposez d’un fond initial important, plus vous pourrez gagner par trade. D’un autre côté, certaines plateformes vous proposent la possibilité de n’ajouter que peu d’argent, et d’utiliser un fort effet de levier, qui peut se définir comme la possibilité d’utiliser plus d’argent qu’on n’en dispose jusqu’à la clôture d’un ordre.

Formation au trading live : une alternative

L’effet de levier est un outil à double tranchant, car s’il vous permet de faire plus rapidement des bénéfices, il peut également contribuer à vous faire perdre de l’argent bien plus rapidement. C’est pour cela que c’est assez déconseillé pour les débutants d’utiliser de forts leviers, et d’ailleurs, même certains professionnels déconseillent cela, à moins que vous n’ayez une très bonne gestion du stress. Une fois que vous avez choisi votre horizon de temps et mis en place votre money management, il ne vous reste plus qu’à choisir les bons indicateurs techniques.

Faire un choix parmi les indicateurs techniques

Les indicateurs techniques sont des éléments essentiels à tous ceux qui souhaitent se lancer dans le trading. Certains sont assez intuitifs, comme les indicateurs chartistes, tandis que  certains sont plus complexes, comme ceux statistiques. Les indicateurs chartistes sont ceux qui se composent de figures spécifiques qui apparaissent sur la courbe d’une valeur, et qui indique l’apparition, l’essoufflement ou le renforcement d’une tendance.

Viennent ensuite les indicateurs statistiques, qui eux se basent plus sur les volumes d’échanges. Il est généralement nécessaire de faire appel aux deux types d’indicateurs pour se concevoir une stratégie efficace de trading. Parmi les indicateurs populaires, on peut mentionner les moyennes mobiles, les bandes de Bollinger, les MACD, etc. Il est conseillé de ne pas faire l’usage d’un nombre trop élevé d’indicateurs en même temps, car ceux-ci sont susceptibles de donner des informations contradictoires.

S’en tenir à l’analyse technique convient pour les produits financiers à la fois fluides et disposant d’une grande liquidité, comme le Forex. Le trading des actions est quant à lui plus complexe ; plutôt qu’une simple analyse des graphiques et de l’évolution des volumes d’échange, il faut également se pencher sur la situation économique et financière de la compagnie concernée. Avant de trader des actions comme Renault, Safran ou encore Bouygues, la plus raisonnable des choses à faire est ainsi d’en apprendre plus sur la santé de la société en question.

Le choix du broker est d’une grande importance

Quand on fait ses premiers pas dans le monde du trading, on est mieux avantagé lorsqu’on commence dans un environnement propice à l’apprentissage. En outre, les comptes démos sont généralement pensés de manière à être aussi pédagogiques que possible par les courtiers. Les outils sont faciles à utiliser, des supports d’apprentissage sont donnés gratuitement, un service client en permanence est offert, etc. Il faut mentionner qu’ils ont tout à gagner en faisant cela, car les traders satisfaits par un compte démo finissent généralement par ouvrir un compte réel.

Autre solution de formation et écoles de trading

Pour les débutants, dépendamment du type de trading qui vous intéresse, vous avez le choix entre de nombreuses plateformes. Le site eToro est l’un des pionniers en ce qui concerne le social trading, qui est un moyen intéressant d’apprendre le trading en copiant les actions d’un autre trader. Si vous voulez vous spécialiser dans le Forex, Avatrade et FBS vous donnent les outils nécessaires pour cela. Si c’est plutôt les CFD qui vous intéressent, Markets.com vous ouvre ses portes.